Ligue cardiologique Belge

Manger pour le cœur et la planète

Article de Nicolas Guggenbühl, Diététicien Nutritionniste, Professeur à la Haute Ecole Vinci & Expert nutrition chez Karott’

Pour le meilleur comme pour le pire, notre alimentation est déterminante pour la santé cardiovasculaire. Mal conçue, elle peut être un problème, en augmentant le risque cardiovasculaire, mais bien conçue, elle est une solution, en réduisant ce risque.

Au fil des décennies, des messages parfois contradictoires se succèdent sur les denrées à limiter, voire à supprimer, semant le doute, voire l’agacement. C’est notamment le cas de la viande, des œufs et leur cholestérol et du café et qui, finalement, peuvent parfaitement trouver leur place dans une alimentation saine pour le cœur et les artères.

La tendance est au végétal

Mais s’il y a bien une lame de fond cohérente depuis plusieurs années, c’est l’intérêt d’adopter une alimentation plus végétale, en mangeant plus de fruits et légumes, de céréales complètes, de légumineuses, de noix et de graines. C’est bon pour le cœur, et c’est bon pour la planète. C’est que les systèmes alimentaires actuels, tant la production que la consommation, doivent évoluer si nous voulons arriver à nourrir les 10 milliards de personnes que comptera la terre en 2050. Heureusement, le déplacement d’une alimentation riche en produits animaux vers une alimentation plus végétale est favorable tant sur le plan cardiovasculaire, que sur celui de l’empreinte écologique de l’alimentation.

Faut-il viser une alimentation végétarienne, voire végane qui supprime tout produit issu du règne animal ? C’est une possibilité qui mérite alors beaucoup d’attention pour maintenir les apports nutritionnels adéquats. Mais ce n’est pas obligatoire. Les modèles visant à satisfaire à la fois les besoins nutritionnels tout en limitant l’impact écologique lié à l’alimentation gardent des produits tels que le lait et les produits laitiers, les œufs, le poisson, la volaille, et même, en petites quantités, la viande rouge. On parle d’une alimentation « flexitarienne », sorte de végétarisme à mi-temps, a dominance végétale, mais qui n’exclut pas les produits animaux en raison de certains de leurs atouts nutritionnels.

Plus de « fait maison » !

Qu’il agisse de produits végétaux ou animaux – on en parle dans ce numéro à propos de la viande et des viandes transformées – pour reprendre le contrôle de son alimentation, il vaut mieux privilégier l’achat de produit pas ou peu transformés, et les préparer soi-même. De nombreux produits industriels dits ultra-transformés contiennent du sucre, du sel, de mauvaises graisses… des additifs et apportent peu de nutriments intéressants. Bien que tous les aliments ultra-transformés ne soient pas mauvais d’un point de vue nutritionnel, les études récentes rapportent que plus ces denrées occupent une place importante, moins c’est bon pour la santé. Il ne s’agit pas de passer des heures en cuisine pour réaliser chaque jour des préparations sophistiquées, mais de revenir à plus de « fait maison », en sélectionnant soigneusement ses produits et en les préparant simplement.

Toutes ces caractéristiques se retrouvent notamment dans l’alimentation méditerranéenne traditionnelle qui, depuis plus d’un-demi-siècle, a révélé et révèle encore ses atouts pour la santé cardiovasculaire et bien au-delà. Un modèle qui concilie de surcroît plaisir et convivialité, des dimensions essentielles pour instaurer durablement des modifications de notre alimentation. Enfin, n’oublions pas que l’énergie apportée par l’alimentation doit être dépensée, faute de quoi elle est mise en réserve sous forme de graisse. L’activité physique est à ce titre le meilleur allié pour équilibrer les apports et les dépenses, votre cœur appréciera !

Témoin d’un arrêt cardiaque ?

COMMENT LE RECONNAITRE ?

La victime perd connaissance, ne réagit pas à une forte voix et ne respire pas ou de manière très irrégulière.

COMMENT REAGIR ?

Appelez le 112
et donner l’adresse précise

Commencez le massage cardiaque :
a. Placez les mains au centre du thorax
b. Comprimez la poitrine 30x au rythme de «Staying Alive» (min 100/minute)

Défibrillez à l’aide d’un DEA :
allumez-le et suivez ses instructions

Quand les services d’urgence sont arrivés, soyez fier, vos mains ont sauvé une vie…Devenez un Chevalier du Cœur !

1 minute gagnée, c’est 10% de chance de survie en plus !
Nous avons tous le pouvoir de sauver des vies !

Introduisez votre numéro INAMI :

Test_inami
Je suis médecin
reCAPTCHA

QUIZZ DU COEUR

[charitable_registration]

QUIZZ DU COEUR

Testez-Vous
Vous êtes un(e)
Quel âge avez-vous ?
Avez- vous des antécédents cardiaques ?
Avez-vous du diabète ?
Avez-vous un problème de cholestérol ?
*
Avez-vous de l’hypertension ?
*
Un membre de votre famille a-t-il présenté une maladie cardiovasculaire ?
Fumez-vous quotidiennement?
Avez-vous une activité physique régulière ?
(L’équivalent d’au moins 30 minutes de marche quotidienne 5 jours par semaine.)